Migrations et Luttes Sociales

"Enfant perdu, trouvé, sans état civil, sans papiers, je suis surtout heureux de ne devoir rien qu'à moi-même." Oedipe (1931) André Gide

Aurore Vermylen

Domaines de recherche

Camps de réfugiés et encampement – politiques de gestion des réfugiés et réinstallation – aide humanitaire et au développement – Région des Grands Lacs en Afrique – accueil des demandeurs d’asile en Belgique – anthropologie de la mémoire, politique et juridique – santé mentale

Thèse de doctorat

Le titre de ma recherche est « Anthropologie de la réinstallation massive en situation d’encampement. Le cas des réfugiés congolais en Afrique de l’Ouest ». Elle se base sur une étude empirique dans des camps de réfugiés congolais. Elle se penche sur les aspects suivants :

Une anthropologie des camps de réfugiés : J’analyse ici comment les camps de réfugiés sont gérés par les institutions humanitaires (UNHCR, gouvernement des pays d’accueil et autres ONG). Il s’agit donc d’une étude compréhensive du fonctionnement des camps de réfugiés, à la fois du point de vue institutionnel que du point de vue des réfugiés.
Concepts et auteurs utilisés : Agier, Fassin, Fresia, Harrell-Bond

Une anthropologie du programme de réinstallation : La réinstallation est un programme qui vise à envoyer des réfugiés en situation d’exil prolongé dans des pays tiers occidentaux. Le programme sélectionne les réfugiés qui pourront partir sur base d’une série d’interviews où les réfugiés doivent raconter leur parcours de vie pour prouver leur besoin de protection. Cette partie de la recherche se penche plus particulièrement sur ce moment de l’interview, en confrontant le point de vue des réfugiés qui doivent se raconter et le point de vue des agents humanitaires chargés de constituer les dossiers (traque à la fraude, victimisation, scepticisme, tactiques et stratégies, traumas).
Concepts et auteurs utilisés : Le mythe du réfugié menteur (Rousseau et Foxen), La vie psychique des réfugiés (Pestre), Identité narrative (Ricœur)

Une anthropologie de l’histoire longue des réfugiés – conflit/post-conflit/réinstallation : l’idée de cette partie de la recherche est de comprendre comment les réfugiés traversent différents contextes qui ont chacun leurs particularités propres. La période de la situation conflictuelle en RDC, qui est à la fois politique et sociale et où les congolais sont confrontés quotidiennement à des rapports sociaux de violence. La période dans les camps de réfugiés, lieux construits en urgences et donc « de transit », mais qui perdure durant des années, et où les réfugiés se projettent à la fois dans leur passé congolais et dans un futur utopique dans un pays tiers occidental. Et la période de réinstallation dans un nouveau pays tiers occidental, moment attendu pendant longtemps et où les réfugiés recommencent une nouvelle vie dans un nouvel environnement. Je m’attarde sur différents profils de personnes traversant ces trois contextes – du réfugié au criminel de guerre.
Concepts et auteurs utilisés : carrière du réfugié (Réa & Martiniello), rapports sociaux de violence (Tonda), stratégies et tactiques (de Certeau), ouverture des possibles (Mazzocchetti, Balandier)

Cette recherche est réalisée sous la direction de Jacinthe Mazzocchetti et est financée par une bourse FRESH du F.R.S.-FNRS.

Précédentes recherches

« Une ethnographie de la crise de l’accueil belge – automne 2015 ». Recherche réalisée pour le Centre de santé mentale Ulysse

Cette recherche s’est penchée sur la crise de l’accueil (ou du non-accueil) des demandeurs d’asile au moment de la dite « crise des réfugiés » ou « crise de l’accueil » en automne 2015. Elle tentait de comprendre quels étaient les facteurs de fragilisation psychologiques pour les réfugiés, tant au niveau de leur histoire dans leurs pays d’origine (guerres), sur les parcours de l’exil dans une Europe dite « forteresse », et surtout au moment de l’accueil en Belgique (non-accueil et parc Maximilien, encampement, transit, attente du statut de réfugié, interview, etc.)

La recherche se penchait aussi sur les possibilités institutionnelles du réseau accueil de prendre en considération la santé mentale des réfugiés en plein cœur de la crise. Le réseau devait alors s’organiser en urgence pour accueillir de nouveaux demandeurs d’asile, ce qui rendait leurs charges de travail plus conséquentes, et ce qui laissait moins de temps aux équipes de s’organiser. La recherche tentait également de comprendre quels étaient les outils des équipes du réseau accueil pour repérer, s’occuper ou rediriger vers des centres spécialisés les problèmes de santé mentale.

« Evaluation d’un programme pédagogique travailleurs sociaux travaillant avec les enfants des rues à l’Est de la RDC ». Evaluation réalisée pour l’ONG StreetInvest

L’évaluation se penchait sur une pédagogie particulière pour travailler avec les enfants des rues à l’Est du Congo (le « well-being toolkit »). Elle se penchait également sur le rapport que les enfants des rues entretiennent avec les policiers, avec les acteurs politiques locaux et avec la population locale. Acteurs rencontrés : enfants des rues, éducateurs, policiers, acteurs politiques locaux.

« Guide sur la justiciabilité des droit économiques et sociaux à destination des avocats et juristes burundais ». Etude réalisée pour l’ONG Avocats Sans Frontières

Guide reprenant les différents outils juridiques pour défendre les droits économiques et sociaux devant les tribunaux burundais (droit international, national, jurisprudences et contexte socio-économique burundais).

« Une anthropologie de la justice traditionnelle au Bas-Congo ». Etude réalisée pour l’ONG RCN Justice & Démocratie

Etude sur la manière dont la justice traditionnelle est appliquée au Bas-Congo, en comparaison avec l’application de la justice de droit écrit et le développement de tribunaux dans la région.

« HerMitage », Collage Competitions Post+capitalist city MOVE, avec Bernardo Robles Hidalgo.

Cycle de concours / d’appel à idées pour pensées prospectives en termes d’urbanisme, d’architecture, d’espaces publiques, sociaux et économiques à échelle globale.

« Quelle réconciliation pour les Rwandais ? Les juridictions gacaca remises en question ». Travail de fin d’étude pour un master complémentaire en droits de l’homme.

« Le camp de réfugiés de Mae La : entre contrainte et lieux de mise en récit de soi pour les réfugiés ». Mémoire de Master en anthropologie.

Terrains ethnographiques

Au sein de camps de réfugiés :

  • Camp de réfugiés birmans de Mae La en Thaïlande (2010)
  • Camp de réfugiés congolais de Kinama au Burundi (2014)
  • Camp de réfugiés multinational de Kakuma au Kenya (2016)

Accueil dans des pays Occidentaux :

  • Réfugiés réinstallés à Springfield (Massachussetts, USA) (2015)
  • Crise de l’accueil belge à l’automne 2015 : Parc Maximilien et réseau accueil (2015)

Auprès des institutions en charge de la gestion des réfugiés :

  • Antenne UNHCR de Muyinga au Burundi (2014)
  • Acteurs du réseau accueil en Belgique (Assistants sociaux, médecins, directeurs de centres, etc.) (2015)
  • Interviews de réinstallation et agents chargés de la réinstallation au Kenya (2016)

Autres :

  • Travailleurs de rue, enfants des rues, policiers et acteurs politiques locaux à Bukavu à l’Est du Congo (2015)
%d blogueurs aiment cette page :